• Nous contacter : 01 42 50 04 58 ou 09 73 54 53 81
  • contact@flmne.org

¤ Aromathérapie et Toxicologie - FLMNE

Trouver une formation

¤ Aromathérapie et Toxicologie

“Tout est poison, rien n’est poison, c’est la dose qui fait le poison”

Paracelse

Avant propos

Pour avoir une chance d’arriver à un résultat thérapeutique, un prescripteur se doit de connaître sur le bout des doigts les constituants et les propriétés principales des huiles essentielles avant de les utiliser. Dans toutes les médecines du monde, au delà des concepts, il y a une Matière médicale, une Pharmacopée qui regroupe l’ensemble des substances qui sont à disposition du praticien. Et pour être pertinent dans une prescription, il faut avoir parfaitement compris ce qui se joue dans l’organisme, les mécanismes physiopathologiques et de répondre de façon adéquate en donnant un remède ou un mélange de remède qui « répond » à ce mécanisme.

A qui s'adresse cette formation?

■ Personne en reconversion professionnelle
■ Professionnel du secteur médical ou paramédical
■ Personnel ou indépendant du secteur des médecines non-conventionnelles souhaitant compléter et approfondir ses connaissances des huiles essentielles pour accompagner ses patients ou clients .

Les thèmes abordés lors de cette formation

Caractériser et limiter les risques pour mieux utiliser les Huiles Essentielles Pharmacocinétique appliquée aux HE Notion de dose thérapeutique / dose toxique / marge thérapeutique Effets toxiques sur l’organisme : organes impliqués 

Programme détaillé

NB : Cliquer sur les onglets ci-dessous pour découvrir le contenu du programme. Cliquer pour les refermer. 

Objectif de la première journée :

  • Donner des bases pour pouvoir intégrer au mieux les études dont les résultats sont présentés dans les cours de phyto-aromathérapie.
  • Insuffler la culture et le background nécessaire pour pouvoir poser un regard distancé sur des résultats de tests sur cultures cellulaires par des approches parfois très éloignées du réel, utilisant des modèles.
  • Définir les objectifs d’une discipline telle que la toxicologie :

– limiter les risques, étudier les risques / caractériser le danger

– étudier les effets secondaires dus :
• à la substance elle-même
• à ses métabolites.

  • Avoir une conscience aiguë des doses afin d’éviter l’irréversibilité de certaines lésions (hépatique ou rénale…)
  • Connaître les fondements de  la toxicologie en tant science expérimentale qui s’est construite sur les modèles (animaux, cellulaires, etc.).
  • Définir les acronymes utilisés et expliquer concrètement les notions auxquelles ils renvoient.
  • Montrer les limites des études, notamment en se centrant sur les huiles essentielles qui sont :

des mélanges de constituants. Ce chapitre sera abordé avec les réserves suivantes :

• Les études ont été pensées pour le modèle dominant, à savoir l’utilisation de la substance unique, le principe actif. Les études portent donc la plupart du temps sur des substances uniques et il est difficile d’extrapoler sans tenir compte de la présence des autres constituants. (Voir par exemple les résultats sur les taux de L-thyroxine avec un simple changement d’excipient pour le Lévothyrox® du lactose au mannitol).

• Une huile essentielle est un mélange de substances qui ont déjà réagi entre elles à l’extérieur de l’organisme. On retrouve ces notions dans toutes les grandes médecines traditionnelles (médecine ayurvédique, médecine traditionnelle chinoise) qui utilisent des remèdes d’origine naturelle et qui ont, à la différence de nos sociétés, développé très largement cette spécificité.

• Exemple de profil chromatographique d’une huile avec mise en évidence de la présence de certains constituants parfois en quantité infime qui peuvent avoir des conséquences considérables sur la santé humaine : le méthyl eugénol dont le seuil toxique est de 4 ppm.

Extrême concentration de ses composants

Composants aromatiques donc volatils.

C’est une spécificité en soi ; les études nécessitent donc de prendre en compte ce paramètre.

Composants globalement lipophiles.

Nécessité d’être très vigilant sur les substances utilisées pour les dilutions qui modifient parfois avec un facteur 10 les résultats.

Grand nombre de constituants au sein d’une même huile et leurs multiples propriétés.

Possibilité d’interaction de ces constituants entre eux au cours du temps, de s’oxyder, de se polymériser, etc. donnant ainsi naissance à d’autres composés.

Mise en évidence des difficultés rencontrées au cours de l’extrapolation du “modèle animal” à “l’Homme” / du “modèle cellulaire” à “l’Homme”.

Par exemple, le terme de cyto-toxicité renvoie à la toxicité au niveau la cellule individuelle (modèle cellulaire), sachant que les activités des cytotoxiques peuvent perturber le fonctionnement de l’ensemble des organes et tissus.

  • Mise en évidence de la notion de marge thérapeutique.

Notion de marge thérapeutique et de bénéfice / risque inhérente à chaque traitement.

Objectifs de la deuxième journée

  • Donner les bases de compréhension pour aborder les huiles essentielles en tant que xénobiotique, c’est à dire une substance étrangère à l’organisme.
  • Aborder les notions de pharmacocinétique, c’est à dire comment une substance pénétre dans un organisme, comment est-elle reconnue comme étrangère et que fait cet organisme pour l’éliminer. Appliquée aux huiles essentielles qui sont des xénobiotiques très particuliers, cette notion de pharmacocinétique prendra en considération le fait que ce sont des mélanges très complexes de substances aromatiques et globalement lipophiles. Analyses des conséquences sur les voies de métabolisation ou voies majeures de biosynthèse : la voie des terpènes et /ou terpénoïdes et celle des phénylpropanes (phénylpropanoïdes). Ces voies conduisent à un certain nombre de constituants des huiles essentielles (phénols, acides, coumarines, bases de synthèse de lactones, méthyl-ethers, etc). Il s’agira ici de mettre en évidence les conséquences de la parenté chimique sur le plan des transformations chimiques qui vont s’opérer après leur administration dans l’organisme.
  • Connaître de manière assez précise quels métabolismes sont possibles à partir d’une huile essentielle et de ses constituants. Le corollaire à cela est le devenir d’une huile essentielle administrée sur un traitement existant, et son éventuelle interaction médicamenteuse.
  • Développer cette prise de conscience chez chaque prescripteur d’huiles essentielles.
  • Comprendre les phénomènes d’inversion d’effet en fonction de la dose avec les huiles essentielles et prévenir leurs éventuelles conséquences toxiques.
  • Exploration des notions  d’activité thérapeutique, effets secondaires et toxicité qui sont en fait des représentations.
  • Orienter l’art du thérapeute de manière à agir en vue de produite tel ou tel effet.
  • Illustrer brièvement les grandes lignes des principes de formulation en médecine traditionnelle chinoise.

Objectifs de cette troisième journée

  • Connaitre dans une première partie les grandes familles de constituants et les chefs de file.
  • Savoir identifier un certain nombre de points communs sur le plan de la toxicité à l’intérieur des familles de constituants.
  • Développer et revenir sur les phénomènes d’inversion d’effets en fonction de la dose.
  • Mettre en évidence par la physiologie le caractère indissociable qu’entretiennent activité thérapeutique et toxicité.
  • Présentation, d’un point de vue toxicologique, de l’état des connaissances sur les substances incontournables en aromathérapie (phénols, linalol, citral, cinnamaldéhyde, etc.)
  • Concernant ces substances savoir mettre l’accent sur les doses, les contre-indications formelles, les incompatibilités éventuelles entre substances.
  • Identifier par la clinique les effets toxiques des principaux constituants observés :
  • effets sur la peau : risques de photosensibilité et d’allergies cutanées.
  • effets sur le système respiratoire
  • effets sur le système cardio-vasculaire : cœur / rythme / vaisseaux / sang et éléments sanguins. Sang et éléments sanguins (plaquettes et globules rouges)  Glucose et glycémie.
  • effets sur le système urinaire : risques de néphrotoxicité.
  • effets sur le système gastro-intestinal : risques d’inflammation des muqueuses gastro-intestinales. Marqueurs de la toxicité hépatique et principaux mécanismes d’action toxique, principales substances, hépatotoxicité / hépatoprotection
  • effet de la neurotoxicité
  • Catégories particulières : enfants, nourrissons, femmes enceintes, allaitantes.

Pré-requis

Moyens Pédagogiques

  • Support de cours et diapositives en videoprojection

Conception et animation par M Jean-Christophe TETU

Docteur en Pharmacie. Spécialiste des Huiles Essentielles, Aromatologue.

Évaluateur de Sécurité des Produits Cosmétiques.

Consulter son parcours universitaire ici.

Enseignement et FLMNE 
Responsable d’enseignement en Aromathérapie à la FLMNE [toxicologie]

Validation de la formation

Une attestation de formation est remise sur demande.

Modalités d'inscription

TARIF DE LA FORMATION

Inscription en auditeur libre : 330 €

Inscription en auditeur libre (ancien élève) : 297,00 EUR [demandez-nous le code promo!]

[paiement par carte bancaire uniquement]

En complément

Inscrivez-vous
Newsletter